Le désert

Bien qu’il avait tout pour être heureux un homme s’ennuyait dans sa vie. Depuis toujours il rêvait de prendre la route pour découvrir les merveilles du monde. Depuis tout jeune il avait fait le vœu de partir un jour et de marcher droit devant lui sans jamais regarder en arrière, passant par-dessus tous les obstacles qui se présenteraient à lui. Un matin en se réveillant il proclama que ce jour était arrivé. Il réunit quelques vivres dans un sac puis il quitta sa maison et les siens pour un temps.

 

Durant des semaines il traversa le pays, marchant tout droit sans jamais faire le moindre détour. Un jour il se trouva face à un désert qui savait être immense et infranchissable. Il voulut avancer sans se poser de question mais le bon sens le ramena un instant à la réalité. Il se laissa tomber à terre et se mit à pleurer. Il pensa que ce désert était la fin de son voyage . La sagesse lui imposa qu’il était inutile de continuer. Il pensa à sa famille et se rappela qu’il avait des devoirs. Épuisé, il s’endormit. Durant son sommeil il entendit une voix :  » Vas dans le désert, aie confiance, je serais à tes cotés. Je t’aiderais à traverser. » Il répondit :  » Qui es tu ? Comment puis-je avoir confiance en un songe, un murmure ? c’est impossible » ! La voix répondit : « Je sais ton peu de foi en ce moment de désespérance alors pour te prouver que je suis avec toi je marcherais à tes côtés de sorte que tu verras mes pas dans le sable à côtés des tiens. »

L’homme se réveilla à l’aube. Il se souvint de son rêve. « Quel rêve étrange. » se dit ’il. Il commençait à rebrousser chemin quand sa voix intérieure lui indiqua d’essayer au moins. Il se retourna, regarda l’immensité autour de lui. il fît demi-tour et avança vers le désert. Il fit un premier pas, puis deux, puis trois. il vit avec stupéfaction des pas apparaître dans le sable à côté de lui. Il tomba à genou par terre. « Es-tu Dieu ? Avec enthousiasme et espoir  il marcha dans le désert à vive allure mais au bout de deux jours seulement ses forces diminuèrent brutalement. Il était au bord du désespoir avançant péniblement, épuisé, assoiffé, les marques de pas disparurent. Il leva les yeux aux ciels et dit :
 » Qui es-tu faux-Dieu ? Pourquoi m’avoir abandonné ? J’ai eu foi en toi. Tu as détourné ton regard de moi , je te bannis de ma vie, de mes croyances et de mes espoirs. Tu es une illusion, un mensonge, tu es… »puis il s’écroula.

Ses yeux s’ouvrirent. Il était allongé au sol dans une tente. Un homme entra et lui donna de la nourriture et de l’eau. Il fut sauvé par des nomades du désert. Il les remercia. Un nomade lui dit :« Mon ami nous ne t’avons pas aidé à traverser le désert c’est toi qui est venu vers nous dans un sale état. Tu t’es écroulé devant notre tente. Nous t’avons juste soigné et nourri. L’homme leva alors les yeux au ciel et demanda ; Dieu es-tu là ? Je ne comprends pas, que s’est-il passé ? Alors Dieu lui répondit ; « Oui je suis toujours là près de toi comme je l’ai toujours été !

« Tu es là mais comment ? Je n’entendais plus ta voix et je ne voyais plus tes pas ! Tu m’as abandonné dans le désert ! Tu marchais à mes côtés et soudain tu as disparu. »  Dieu répondit : »

En effet tu ne m’entendais plus car tu étais faible. Tu ne voyais plus mes pas car ceux que tu voyais en dessous de toi n’était pas les tiens mais les miens. Je te portais de la même façon que je porte d’innombrables âmes ici-bas qui ne me voient pas et ne me connaissent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

dix-huit − onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.