Bien-Être

Il y à 20 ou 30 ans les adeptes des médecines douces et du bio étaient considérés comme des marginaux. Les salons des médecines douces et de alimentation naturelle étaient peu fréquentés. Il était possible de se procurer des produits bio essentiellement dans des petits magasins souvent rustiques et dans certaines villes. L’alimentation bio et les remèdes naturelles étaient réservée à une élite fortunée. A force de scandales sanitaires dû aux pesticides, aux produits chimiques et antibiotiques dans la composition de la nourritures des animaux et de problèmes de santé multiples dans les médicaments une nouvelle conscience s’est développé, celle des gens qui ne souhaitent plus être empoisonné par des industriels peu soucieux du bien-être des consommateurs.

 

Le leitmotiv des lobbies est la rentabilité, la compétitivité, le bénéfice et la productivité. S’il fallait un bel exemple pour démontrer que le pouvoir appartient bien au peuple c’est celui-là. Nous vivons une époque extraordinaire ou l’avis des consommateurs prend une place importante dans les décisions civilisationnelles. Le mieux vivre et le mieux penser est devenu un argument politique. Aujourd’hui les rayons des grandes surfaces proposent des produits bios en abondance. Certes pour les plus démunis il y à encore des progrès à faire mais le constat est là, l’univers du bien-être à fait un pas de géant pour le plus grand bonheur de la multitude. Les médias jouent un rôle crucial car à force de reportage d’investigation et de scandale à la une il est devenu très difficile pour les coupables de la malnutrition de passer à travers les mailles du filet. Les réseaux sociaux amplifient le phénomène. La critique n’est pas l’esprit de Shamballa.fr. elle n’ira pas plus loin que ce paragraphe. Ce blog est essentiellement dédié aux méthodes concrètes pour accroite le bien-être… à suivre

Laisser un commentaire