Étapes de la méditation

La qualité première recherché dans la pratique de la méditation est le calme intérieur. Un mental encombré par ses soucis personnels ne peut que difficilement expérimenter la méditation.

La méditation permet d’acquérir de nombreuses vertus. Il s’agit d’une transformation en profondeur de l’être et de l’individualité.

Quand un état d’esprit change, sa façon d’appréhender toutes choses change. En apaisant l’esprit la méditation élève la pensée. Elle permet donc une vision renouvelée.

Il arrive qu’au début de cette discipline vous puissiez ressentir l’effet inverse de celui recherché. Il s’agit du mental qui prend conscience du rythme élevé de sa propre activité. Lorsque vous produisez le calme en vous-mêmes vous devenez immédiatement le spectateur du tumulte qui réside à l’intérieur de vous. Vous êtes capable de mesurer votre propre activité interne. Vous n’êtes pas plus agité, vous êtes simplement conscient de combien vous êtes agité. Le simple fait d’avoir conscience de son état intérieur est un bon début. Il peut vous arriver de consacrer une heure entière à tenter de maîtriser votre mental sans succès. Il faut persévérer. Cet écueil ne dure pas longtemps. La cause de cela est la difficulté de maîtriser les émotions, au début de la pratique.

La méditation agit positivement sur le système nerveux central ainsi que sur le système nerveux parasympathique. Le système nerveux central commande les mouvements conscients du corps physique ; bouger les yeux, marcher, manipuler des objets etc. Le système nerveux parasympathique commande toutes les actions inconscientes de l’organisme. Tous les processus métaboliques sont gérés par le système neveux parasympathique ; activité cardiaque, digestion, activité chimique et biologique du métabolisme etc.

Avec de la persévérance et un peu de volonté vous parviendrez à apaiser votre mental et à le contrôler. A partit de cette étape vous entre dans un chemin merveilleux. Quelque chose d’extraordinaire se produit. Vous réalisez qu’il existe un autre temps dans le temps. Une autre définition de la vie dans la vie. Ce temps est un mouvement qui se produit à l’intérieur de votre être. Un mouvement que vous pouvez contrôler et diriger. Vous ne pouvez pas modifier le temps universel mais vous devenez capable de créer un temps et un mouvement dans l’horloge interne de vos corps physique et éthérique. L’esprit produit donc le calme grâce au contrôle du temps à l’intérieur de soi. Lorsque l’esprit prend possession de son temps il prend aussi possession de son mental.

Le mental ne dirige plus de façon désordonnée. C’est désormais l’esprit qui commande et qui dicte sa méthode. Dans cette dimension vous êtes capable de méditer des heures sans être gêner par le corps physique ou par le corps mental. C’est dans cette dimension que les différents corps sont capable de produire une transformation et une guérison durable de votre âme. (Corps physique, corps éthérique, corps astral, corps mental, corps causal.)

Quelle est la nouvelle situation ? L’esprit a transcendé le temps universel et il a transcendé le mental. Lorsque vous accédez à un certain niveau de pratique de la médiation vous êtes capable de méditer des heures qui ont semblé des minutes. Il est possible dès ce moment de reproduire cette discipline chaque jour. Votre vie devient calme et lumineuse. Vous comprenez que vous détenez un merveilleux trésor. Une merveilleuse capacité en vous-même est née. Elle vous permet de vous ressourcer en profondeur et à volonté par un simple exercice.

Il faudrait un livre entier pour énuméré les vertus de la méditation tant ils sont nombreux. La principale des qualités étant l’acquisition du calme intérieur. La puissance de ce calme précisément vous offrira l’intuition puis la créativité. L’intuition et la créativité vous guideront au quotidien vers les bons choix. La plus belle aventure humaine qui soit est de découvrir les autres qualités produites par la pratique de la méditation. Le meilleur moyen d’y parvenir est de commencer. Quand votre esprit atteint ce stade d’évolution la sagesse jaillie. Le calme produit par la pratique de la méditation devient un calme durable.

Une qualité sœur de la sagesse est l’empathie. Lorsque l’on a trouvé la paix intérieure on souhaiterait intérieurement que toutes les personnes que l’on aime soient dans la paix et dans l’amour. L’humain est ainsi. Il aime partager son bonheur et ses expériences positives car il sait au fond qu’il n’y a pas de sentiment plus fort que celui de faire du bien à autrui. C’est ainsi que l’amour universel se répand dans l’humanité. L’esprit qui crée dans le calme intérieur produit des œuvres plus pures. Votre intuition est désormais un sens supérieur auquel vous pouvez vous fier. La médiation aiguise vos sens. Elle vous guide vers le chemin qui est le vôtre, en adéquation parfaite avec la réalité de votre enveloppe physique et de votre identité métaphysique.

Étapes de la méditation

1 – La relaxation  

2 – La visualisation

3 – Le détachement des sens

4 – La respiration  

5 – La méditation par le chakra Anahata (cœur)

6 –  La méditation par le chakra Ajna (sixième sens ou troisième œil)

7 – La perception et la visualisation des couleurs et des symboles  

8 – La connexion avec les plans supérieurs  

9 – Les voyages astraux  

10 – L’Illumination ou le Samadhi.   

11 – Exercices pratique de la relaxation et de la médiation  

 

1 – La relaxation

Pour accéder à l’état méditatif il y a des étapes préparatoires. La relaxation permet de détendre le corps physique de toutes ses tensions. La relaxation se pratique en position allongée sur le dos, la tête à plat ou très légèrement surélevée avec un coussin. Pourquoi est-il nécessaire de relaxer le corps avant la méditation ? La posture de base de la méditation est assise, le dos droit, la tête droite ; le menton légèrement tiré vers le bas. Cette position est très difficile à maintenir pour les débutants. Si vous débutez la méditation avec des tensions nerveuses et physiques vous n’obtiendrez pas le but recherché ou alors plus difficilement. La genèse de toutes choses est importante. Ce sera l’état d’esprit qui vous marquera pour toutes vos pratiques méditatives.

La méditation doit être un moment de détente et de sérénité. A aucun moment on doit souffrir physiquement. S’il y a des tensions physiques vous n’êtes pas dans l’esprit de ce pourquoi la méditation existe. Il est possible d’atteindre cet état très simplement par une relaxation accompagnée de quelques exercices de respiration. Il existe des écoles qui estiment qu’il est nécessaire de supporter la douleur physique durant la méditation. Ici sur Shamballa.fr notre leitmotiv est “Aum Anahata” c’est à dire que tout progrès et toutes évolution passe par le cœur. Un dresseur de chevaux est capable d’atteindre sont but avec douceur. Il en est de même avec le mental qui est pareil à un cheval sauvage quand il n’est pas maîtrisé. Après un certain temps la relaxation allongée n’est plus nécessaire. Vous serez capable d’atteindre un état de relaxation en posture assis

…à suivre