Le chemin de Lumière

Le chemin de Lumière

Pourquoi les Maîtres de Sagesse font-ils un acte aussi immense que celui qui consiste à revenir sur terre pour servir les hommes plutôt que de progresser vers des niveaux supérieurs d’existences ? Ces êtres humains vivent dans une conscience libérée de la dualité et dans un amour parfait comme les enfants. Quand la conscience dépasse l’individualité il y a un sentiment merveilleux qui jaillit. Cela s’appelle « l’Amour universel ». Celui qui vit au diapason de l’Amour universel se sent concerné par le sort de tout ce qui l’entoure. Jésus ressentait un amour profond pour tous les êtres-humains.

Il s’agit d’un amour qui englobe toute la création. Un enfant porte une grande considération à tout ce qui touche aux œuvres de son père. C’est un sentiment difficilement concevable. Jésus a pris le fardeau de nombreuses âmes et il les a guéris. Pour Jésus chaque être humain est son frère. C’est cela un Maître de Sagesse. Jésus fût l’un des premiers d’entre eux. Pourquoi Jésus possède-t-il cette prédisposition au bien ? Parce que son cœur est pur. Un cœur pur est capable d’entendre la vibration de la vie et de comprendre le sens de la création. Un cœur pur est capable de comprendre le dessein du Créateur. Dès lors il agit en affinité avec ce vaste projet et cette cause première. Pourquoi un cœur pur est-il capable d’atteindre la vibration du Créateur ?

En vérité tous les humains ont la capacité de faire de même. Le seul prérequis est l’Unité. Pour vivre dans l’Unité il est nécessaire de sortir des dogmes, des idéologies et des préjugés. C’est cela l’obstacle colossal que l’humain doit franchir. Cette vérité est d’essence subtile. L’esprit doit être calme et apaisé pour atteindre et comprendre cette réalité. Voilà pourquoi des moines, des prêtres, des mystiques, des yogis ou de simples êtres humains d’origine variés et diverses pratiquent la méditation. Ils ont compris que cette discipline est l’un des meilleurs moyens d’atteindre leur réalité, ou leur Créateur.

Laisser un commentaire