Swami Chetan

Conférence de Swami Chetan à Tahiti, Polynésie Française – Hotel Ibis 1987

 Traduit sur place de l’anglais au français par Radha, sa compagne.  

Je vous remercie pour votre présence. Beaucoup d’entre vous sont debout alors c’est dans cette attitude que j’aborderais cette conférence. Je m’appelle Chetan, Je suis né en Inde. J’ai étudié en Angleterre. Je suis diplômé dans la branche scientifique. La vie mystique m’a appelé et amené à vivre une expérience au-delà de la réalité qui m’a été inculqué par mon éducation et ma culture. Depuis, j’ai changé d’orientation. Ma mission aujourd’hui est d’aller un peu partout dans le monde pour partager le fruit de mes découvertes. Pour l’instant c’est le résidu de scientifique qui parle. (Rires dans la salle). Je ne suis pas venu ici pour vous prédire l’avenir ou l’apocalypse ou pour vous conduire dans un monastère ni pour vous détrousser. Non, plus sérieusement je souhaite vous parler du présent et du bonheur que vous pouvez consacrer dans ce présent. L’homme doit retrouver la voie de la sagesse. Il doit abandonner toute forme de violence et participer à la préparation du troisième millénaire. Nous avons une chance vraiment fabuleuse de vivre cette époque charnière. L’homme doit reprendre la place qu’il mérite dans la création, la place qui lui revient. Avec un certain travail l’homme est capable d’acquérir une totale conscience et maîtrise de lui-même ainsi qu’une créativité supérieure lui permettant d’ériger des œuvres grandioses. Imaginez ce qu’un homme bienveillant est capable de faire pour la multitude. Pensez à la force colossale qui se dégagerait de milliers d’individus motivés par la volonté du bien. Comment parvenir à changer les choses mes direz-vous ? Et bien en changeant vous-même.

Si vous admettez que vous pouvez dépasser les barrières de votre cerveau, l’intuition alors se produit. Quelque chose qui est inconnu et qui ne peut se produire que lorsque vous dépassez les limites de votre mental rationnel et de votre langage habituel. Cela ne veut pas dire que je sois contre le langage et le mental rationnel. Il est nécessaire d’avoir ces deux supports. Mais cela n’est pas suffisant. Et quand on réalise que cela n’est pas suffisant pour approcher la réalité alors on se demande à soi-même : Quel est le moyen de communication permettant de connaître la réalité du langage et de la rationalité ? Einstein à sa façon se l’est demandé. Il a obtenu une réponse. Il a trouvé une nouvelle théorie à partir de laquelle maintenant la théorie quantique ou subatomique s’appuie. Tous les scientifiques et inventeurs quels que soient les inventions qui ai été trouvé sur cette planète ne viennent pas seulement de l’approche rationnelle. Le scientifique ne fait une découverte que quand il arrive à dépasser la frontière du mental rationnel. Si l’on dépasse cette frontière qui a-t-il ? Il y a un état dans votre corps qui existe au-delà de ce que votre mental rationnel peut comprendre. Est-il possible que je puisse percevoir mon être sans utiliser la pensée ni le langage ? Est-il possible que sans l’identification donné par ma culture que je puisse arriver à identifier ce qu’il y a à l’intérieur de moi ? Est-ce que je peux identifier mon Soi ? L’identifier tel que je suis ? Vous êtes juste un jouet de la culture et de l’éducation où êtes-vous plus que cela ? Evidemment sans éducation, sans culture, pouvez-vous exister ? Cela semble impossible. Et bien cela est la cause principale d’une grande confusion en vous. Toute votre existence est identifiée uniquement par votre éducation et votre culture. Et tout ce qui est éducation et culture n’est qu’illusion ou une part infime de la réalité. Je ne veux pas dire en cela que ça n’a pas de sens. Je dis simplement que cela a un sens inférieur. Vous vous appelez par un nom, c’est nécessaire, vous avez besoin d’avoir un nom pour communiquer par le langage. Pour pouvoir penser vous avez besoin d’un certain nombre d’idées, de concepts et de théories. Mais la vie n’existe pas uniquement au travers de théories, des idées ou des concepts. Ce qui vient de l’extérieur est une partie temporaire de la vie. Ce sont des divisions lié à l’éducation.

C’est programmé de l’extérieur et c’est à partir de ce programme que vous vivez votre vie. Toute la société à un programme. Et toute la société fonctionne d’après ce programme qui vous à été implanté dans le cerveau. vous êtes juste des ordinateurs et des programmes. Des machines de la société. Si votre mère vous a répété que vous êtes chrétiens alors vous êtes devenus chrétiens. Il y a d’autres preuves que cela. C’est cela la conscience inférieure. Tout ce que vous faites par habitude et par répétition ne peut que nourrir une énergie mécanique qui appartient à une conscience inférieure. Votre façon de vivre est devenue tellement mécanique, basé sur ces répétitions comme un ordinateur.

Si l’on peut réduire cela est-ce que vous aurez le sentiment d’exister ? Bien sûr que oui. Quelle sera alors votre existence ? C’est cela le sujet. C’est ce que l’on appelle la conscience supérieur. Un état de conscience, un état d’éveil qui est au-delà des frontières du mental rationnel. C’est ce qu’Einstein sur un plan scientifique a trouvé en lui-même. Quand Newton était assis auprès d’un arbre il ne pensait pas à la loi de la gravitation cependant cette loi naturelle existait bien avant que newton ne la découvre. Il n’a fait que révéler la lumière d’une vérité supérieure rendu accessible par une conscience supérieure. Le moment ou votre mental rationnel dépasse la frontière alors le système entier de votre mental change. Toute votre façon de communiquer change. La science est en train de changer considérablement. On se rend compte que le langage est bien faible pour exprimer certaines réalités. Quand on parle de la physique des particules on se rend compte de notre handicap à cause du langage. Le monde scientifique cherche lui aussi une nouvelle dimension pour communiquer, pour ressentir, pour aller plus loin et s’approcher de la réalité. Car même si on ne connaît pas d’autres réalités, on ressent qu’il y a autre chose certainement.

Sur ce plan la religion a beaucoup progressé. Là où la science va aujourd’hui, la religion a déjà commencer ce travail depuis bien longtemps. Jésus à lever la main et les gens étaient guéris. Ce n’est pas des histoires. Les êtres mystiques ont trouvé les nouvelles capacités de la vie. Un état de conscience supérieur dans lequel ils vivent. Un état de conscience dans lequel tout est possible. Un état de conscience où il n’y à plus de limitation physiologique et biologique. Est-il possible de trouver les mêmes possibilités que ce que Jésus a manifesté ? Est-ce que chacun a les mêmes capacités que Bouddha a manifestées ? Chaque individu à en lui des capacités pour se dépasser. Si chacun a des capacités, où sont-elles ? Ma réponse est que chacun à des capacités mais dans une énergie non manifesté. Einstein a travaillé pour chercher la vérité. Il était un simple clerc travaillant dans une administration mais profondément, il cherchait. Il cherchait comment interpréter le temps absolu. Comment interpréter l’espace absolu ? Comment le temps et l’espace peuvent-ils se relier ? Sans aller à l’école pour cela il a trouvé sa théorie. Et nous sommes tellement fier de cette théorie. C’est sur sa théorie que toute la théorie quantique est basée. Vous voyez la contradiction ? Quelqu’un qui n’était pas prédestiné à la base à cela a trouvé lui-même cette théorie.

Vous avez tous cette forme de possibilité en vous. Mais quelque part elle est bloquée. Pourquoi ? A cause de toutes vos crises intérieures, crises rationnelles, crises économiques, crises psychologiques. Toutes ces crises bloquent votre énergie naturelle du corps. Les scientifiques comme newton, Einstein ou les êtres mystiques comme Jésus et Bouddha, avaient des possibilités et des capacités que vous, n’arrivez pas à débloquer. Est-ce que c’est réalisable ? Oui mais il faut dépasser l’approche rationnelle du mental et dépasser la communication étroite du langage. Si vous dépassez le langage quelle va être alors la nouvelle dimension de votre vie ? Le silence. Il y a un code du langage dans le silence mais vous ne le connaissez pas car vous vivez au travers du tumulte du langage et dans le tumulte de votre vie moderne et de vos technologies. Votre langage est votre conjoint. La demande de la conscience supérieure c’est d’aller au-delà du langage. Bouddha a enseigné le chemin du silence. Jésus a enseigné le chemin de l’amour. L’amour ne demande pas de langage il ajuste besoin des yeux. Quand vous êtes dans un amour profond il n’y a pas besoin de langage. Quand vous aimez quelqu’un vos yeux lui disent. Vos yeux communiquent. Votre cœur communique. Quand l’amour passe au travers du filtre du mental, il est corrompu. Pour beaucoup, vous ne connaissez que l’amour au travers du langage. La beauté de l’amour fleurit au-delà du langage. Et c’est pour cette raison que Jésus a enseigné le chemin de l’amour. Et Bouddha le chemin du silence. Ces deux instructeurs savaient que c’est les seuls chemins pour approcher la réalité.

Votre approche rationnelle ou votre analyse microscopique ne pourra jamais concevoir la réalité de Dieu. C’est impossible. Un obstacle majeur est que vous vivez dans le passé. Vos pensées sont préoccupés par le passé ou soucieuse du futur. Or la vie existe au présent. C’est pour cela que vous passez à côté de la vie, de votre vie, parce que vous n’êtes pas dans le présent. C’est pour cela que Bouddha a dit « Vivez ici et maintenant.» Bouddha et Jésus ont trouvé le chemin. Ce chemin est à l’intérieur de soi. Comment aller à l’intérieur de moi ? En développant mon mental intuitif. En développant la connaissance spontanée. La connaissance intuitive. Si mon corps est bloqué, comment puis-je le libérer ? Votre corps a des stations de réceptions particulières. Ces stations sont responsables des fréquences du corps. Ces stations sont appelés chakras ou centres d’énergies. Si l’on peut harmoniser ces centres énergétiques sur la bonne fréquence on peut alors introduire un nouveau programme dans l’ordinateur. Et ce programme vient en plus du langage habituel. Lorsque votre corps sera harmonisé avec ses centres énergétiques, certains transistors de votre être se mettront en activité et pourront développer un nouveau langage.

Si vous arrivez à faire vibrer votre corps sur une fréquence plus élevé alors votre corps pourra vous révéler toutes les œuvres non manifesté encore à l’intérieur de vous. C’est dans cette conscience que Bouddha connut le Nirvâna. C’est dans cette conscience intérieure que la paix peut être trouvée. La paix n’est alors plus un concept. La paix s’établit dans l’existence. Vous pouvez réaliser la paix telle qu’elle est. Aujourd’hui lorsque l’on parle de la paix, ce n’est qu’au travers d’un concept. Vos douleurs et vos souffrances existentielles sont les résultantes d’une fréquence inférieure. Si vous changez la fréquence du corps énergétique, il trouvera cet autre langage qui lui apportera la paix.

Quand le corps parle ce nouveau langage du silence, alors la méditation se produit. C’est à dire que l’unification est retrouvée. Le temps est un mouvement. Un mouvement dans l’espace. La pensée est un mouvement. Un mouvement du mental. S’il n’y a plus de mouvement du mental on sort du conditionnement du temps. On entre dans un état de détachement. Quand le mental conserve la notion du temps, il s’agite. Le mouvement du mental dépend du temps. Il y a alors une danse qui se produit dans votre corps et qui harmonise tous les différents corps. C’est cela la méditation. C’est cela le Samadhi. C’est cela l’état sans pensée, peu importe le nom qu’on lui donne. Dans cet état vous avez un ressenti, uniquement un ressenti. Ce que l’on appelle paix, calme, en réalité le mental ne sait pas le définir puisque ce n’est pas lui qui l’expérimente. Le mental ne peut pas le réaliser lui-même, ce n’est pas dans son caractère. Quelle sera la nouvelle situation si vous arrivez à séparer votre mental du temps ? Il n’y a plus de temps. Et quand il n’y a plus de temps pour vous cela veut dire que vous atteignez un état individuel d’éveil. Un éveil intérieur qui vous permet d’aller au-delà du temps. Quand votre éveil intérieur s’est libéré du temps vous êtes allé plus loin dans un état relatif, vous avez transcendé le temps qui est en vous-même. Cela ne veut pas dire que vous avez transcendé le Temps. Cela veut dire que vous avez été au-delà d’un état qui était limité par cette planète. La terre bouge, la vitesse de la terre est reliée à la vitesse de votre mental.

Quand vous dépassez cet état vous vous retrouvez dans une unité complète. Quand vous revenez d’une méditation vous vous apercevez qu’il a pu s’écouler de longues heures qui vous ont paru quelques minutes. Quand vous revenez d’une méditation, pendant quelques secondes vous ne pouvez pas bouger vos mains, vos pieds parce que votre corps était dans un état de parfaite immobilité. Vous aviez transcendé le temps et le mouvement. L’unité s’est établie en vous durant la méditation. Au-delà de la sensation du temps physique. Quand vous parvenez à l’éveil votre conscience va au-delà de la sensation du corps physique. Il y a alors un autre sens du temps qui arrive. C’est ici que commence le mysticisme. L’éveil intérieur a dépassé cette échelle du temps. Mon mental a pris peur car il ne connaît pas l’existence de cet état. Il se demande : «_ Est-ce que je suis normal, tout vas bien ?» Comment pouvons-nous trouver cet état de méditation, atteindre ce ressenti de paix intérieure, même dans le quotidien ? En transcendant sont mental sur un mental supérieur. Un mental supérieur qui lui a un ressenti car mon propre mental ne sait pas ce qu’il s’est produit mais si j’ai développé mon mental supérieur cela va permette qu’il dépasse le mental physique. Quand un mental supérieur arrive à être conscient au-delà du système solaire, quand ce mental domine votre propre mental rationnel, qui lui est limité par le conditionnement du temps dans notre système solaire, alors quelle sera la nouvelle situation ?

Actuellement vous savez que le mental bouge, c’est sa nature. Il est en mouvement. Quel est le caractère du mental supérieur ? Quel est le caractère de ce qui est au-delà du temps ? C’est un état de paix. Aussi cela veut dire que ce mental supérieur peut vous ramener cet état de paix dans votre conscience et dans votre vie quotidienne. Vous pouvez avoir en vous le mouvement du mental qui travaille et vous pouvez obtenir en même temps un mental supérieur au-delà de tout cela qui est calme et en paix. Quand vous arrivez à réaliser les deux caractères du mental, quand un mental supérieur arrive à maîtriser un mental inférieur ils travaillent en père, en continuité. Ils ne s’immergent pas, l’un ne détruit pas l’autre.

L’homme atteint alors l’état d’éveil, son état d’être humain supérieur. L’homme se libère de la roue de son karma comme le fit en son temps Bouddha. Il n’est plus assujetti aux influences célestes car le mouvement des astres n’a plus de répercussions nocives. L’homme prends son destin en main et choisi lui-même sa vie. Cela veut dire qu’il sort de la souffrance pour entrer dans la paix, la joie et la créativité supérieure. Il connaît alors la douceur et la sagesse. Cela ne veut pas dire que l’on va cesser l’action. On va vivre l’activité. Se détacher de l’action ne veut pas dire qu’il faut cesser l’activité habituelle. L’action va se poursuivre. La transformation de l’être humain est de trouver son mental supérieur. La propriété du mental supérieur est d’apporter la douceur, la paix, la sagesse. Transformer son mental en mental supérieur c’est comme un upgrade, une mise à jour. Quel sera le changement ? C’est la façon de voir les choses qui est différente. Le soleil et le ciel seront les mêmes. C’est notre compréhension de ce qui nous entoure et de nous-mêmes qui sera différente.

La qualité du ressenti de la vie aura changé car il ne sera pas limité par les blocages physiques. La qualité du ressenti des autres et la communication qui en découle. Quand vos émotions ne seront plus prisonnières des conditions de vos sens physique vous pourrez alors aller plus profondément dans des émotions plus proches de l’existence. Toutes choses seront vécues complètement comme une action parfaite, une action harmonisée. Vous avez besoin de cette perfection. “Je dois chercher mon calme. Je dois trouver l’équilibre entre les deux sphères.” Le karma est ce que vous avez à vivre et à partager. Il faut finir ce qui doit être vécu et accompli dans cette vie. L’attachement est un karma, il faut le vivre et le finir. Le karma commence par l’attachement mais pour s’en débarrasser il faut le vivre. Il y a deux forces qui agissent dans ce monde. Sur ces deux forces là se situent l’attraction et la répulsion, attachement et détachement et notre éveil intérieur est de passer au travers de cela. Quand le mental supérieur dépassera le mental inférieur, l’âge d’or naîtra pour vous avec toutes les propriétés qui le caractérise.

Quand il se manifestera dans la société ce sera le début d’une nouvelle ère. Vous aurez les mêmes choses à vivre mais ces choses ne vous perturberont plus. Elles se dérouleront. C’est une telle éducation intérieure dont vous avons besoin. C’est cela réellement le besoin de la société. C’est cela réellement le sens de la vie, de votre vie. Pour cela vous devez travailler à ouvrir cette conscience supérieure qui réside en nous.

Tant que cela n’est pas une expérience spontanée et continue cela n’est pas l’illumination. L’illumination veut dire vivre continuellement cet état spontané. C’est cela le nirvana. Cela veut dire que ce mental supérieur me permet de voir mon karma. Je comprends le sens de ma vie qui se déroule devant moi. Je ne suis pas attaché aux situations qui se présentent à moi chaque jour. Quand vous parvenez à trouver cette fréquence en vous, alors vous manifestez ce que l’on appelle l’état de Bodhisattva. La méditation ne peut se produire que quand votre corps a changé sa fréquence vibratoire. Quand votre mental et votre cerveau ont orienté leur fréquence vers une autre dimension. A l’instant où cette fréquence est trouvée, les pensées s’arrêtent. L’intuition commence, l’inspiration est trouvée, les visions se produisent et la vie se révèle. Jésus est vivant comme vous êtes vivant. Bouddha vous dit « Vivez maintenant.» Ils sont sur une autre fréquence. Ils peuvent communiquer avec la fréquence de la planète terre. Ils ont une autre dimension du temps. Ils ont une autre dimension de l’espace. Ils se situent sur une autre fréquence sur un autre plan que les mystiques appellent Shamballa. Un plan qui se situe au niveau le plus proche de l’absolu.

Aussi Bouddha peut communiquer avec vous. Ce n’est pas des blagues. Ce n’est pas étrange pour lui. La grâce de Jésus peut descendre sur vous. Cela n’a rien d’étrange pour lui. Mais pour vous communiquer avec Jésus et Bouddha est très difficile. Votre corps n’est pas sur la bonne fréquence, c’est première cause. Deuxième cause, sur la planète terre nous vivons dans une conscience très inférieure à la capacité réelle de vie et de pouvoir que vous possédez tous. Si l’on considère la galaxie dans laquelle nous nous trouvons, Jupiter ou Vénus sont très proches de l’absolu. La vie existe sur d’autres planètes que les scientifiques n’ont pas pu appréhender mais pas seulement sous une forme de vie physique, c’est une vie sur une autre fréquence. Un jour la science découvrira tout cela.

C’est le but de la science de découvrir la réalité. Un jour la science découvrira l’existence d’une forme de vie sur des planètes beaucoup plus proches qu’on le pense. C’est souvent ainsi, l’homme recherche dans l’infini ce qui est à votre porte. Quand ces réalités seront reconnues il n’y aura beaucoup de découvertes extraordinaires qui seront révélés. Les secrets de la vie étaient jadis conservés et retransmis exclusivement de maître a disciple. Cette connaissance est accessible aujourd’hui à toute âme dont le cœur est suffisamment vaste pour la recevoir. Le plus grand secret qui soit c’est qu’en réalité il n’y à aucun secret. De la même façon que le soleil diffuse sa lumière sans préjugé ni réserve, l’âme peut atteindre la compréhension de la vie et de toute chose. Il suffit de le demander et de le vouloir sincèrement. Fin

 

 * * * * *

Source Ci-dessous : http://troismondes.canalblog.com/archives/2006/06/18/2105890.html

Né au pied des Himalaya, d’une mère hindoue traditionaliste et d’un père adepte du christianisme, Swami Cheetana appris très vite le dépassement des dogmes pour aller à la recherche de l’essence. Après des années de ‘physique’ pour ses études et de ‘métaphysique ’pour sa quête personnelle, il s’est arrêté auprès d’un maître nommé Satcha (conscience), partenaire spirituel et ami de Sri Aurobindo et de Krisnamurti. Il appartient à la ligné des maîtres agissant par la grâce efficace qui passe par la personne et non par les rituels. Sa voie est celle de l’expérience et non des dogmes. Sa facilité de contact, son humour, sa simplicité le rendent tout de suite abordable et procurent très vite le sentiment de le connaître depuis toujours. Sans faire de morale, sans contrainte, sans discipline imposée, il nous mène à expérimenter notre propre chemin en toute liberté. Pour reprendre un mot du vocabulaire internet, on pourrait dire de Swami Chetan qu’il est un‘ moteur de recherche’ : demandez et vous recevrez, mais ce sera toujours à vous de choisir. Quel est le plus grand pouvoir sur cette planète ? demande Swami Chetan en préambule. La séduction, répond-il. Il s’agit d’un programme très profondément inscrit dans notre conscience. Mais elle ne concerne pas le corps uniquement, seulement en partie. Le but de la séduction est orienté vers la possession, parce qu’elle correspond à une recherche de sécurité. Pour mieux comprendre d’abord les exigences du corps, Swami Chetan se réfère à la philosophie hindoue, selon laquelle le corps est composé de cinq éléments : la terre (qui est sa structure), le feu, l’air, l’éther et surtout l’eau, qui constitue les 90 % du corps, donc son élément dominant, et le domaine symbolique des émotions.

« Plus nous sommes dominés par l’élément eau, plus le corps est émotionnel ». Ainsi l’être humain est un être avant tout émotionnel. Des pulsions fondamentales rendent le corps esclave de ses désirs. Il existe cinq pulsions primordiales ;

  1. la pulsion sexuelle est la toute première, « le premier miracle de cette énergie par laquelle nous sommes nés »,
  2. l’agression est impulsion naturelle liée à un déséquilibre de la pulsion sexuelle,
  3. la domination : c’est ce qu’on cherche dans les relations avec les autres, dans toutes leurs formes,
  4. le désir de possession : car « tout ce qui est beau, on veut le garder »,
  5. le besoin de reconnaissance, au sens d’être reconnu, la recherche d’une identité.

La pulsion sexuelle est là pour nous rassurer que nous existons, ainsi « le sexe est né dans la matrice de la peur ». Le déséquilibre des pulsions est la source de confusions, de frustrations et d’insatisfaction provenant du mental. L’art du yoga spirituel vise à transformer ces pulsions en énergie créative, et cette énergie ne peut être que sacrée. Il existe forcément un but suprême : quand le sexe devient amour – quand la séduction devient totale. Krishna était un grand séducteur, mais de quelle sorte de séduction s’agit-il ? Le corps n’est pas seulement chair mais énergie vivante. Ce que nous voulons tous, c’est trouver un contact qui donne la paix intérieure – la simple séduction du corps n’étant qu’un point de départ. Le corps n’a pas besoin d’imagination mais d’amour, de paix, de douceur, d’harmonie.

La séduction ne sera alors pas seulement un jeu de l’esprit mais un art spirituel où le corps va révéler son potentiel d’énergie, devenir un corps sacré. Notre but sera ainsi de trouver paix et amour dans et par le corps. Mais le corps veut une expérience directe, sans intermédiaire, par implication, tandis que l’esprit a besoin du langage, de l’ordre de l’explication, de la déduction, de l’analyse. C’est pourquoi c’est le corps qui doit connaître l’illumination, et non l’esprit. Cette illumination qui est une fusion de l’âme et du corps dans une extase, un orgasme complet. Si la séduction apporte un élément de paix, c’est le début de la vie spirituelle. L’esprit peut être très (trop) éduqué alors que le corps souffre ; être heureux, c’est pour le corps la première et dernière demande ; son but est d’explorer cette énergie du bonheur.

Mais en Occident, on ne comprend l’apprentissage que par une approche rationnelle. Toutes les approches intellectuelles apportent des tensions. Pourtant le miel est dans la bouche et le visage le dit… il en va de même quand la spiritualité s’installe dans le corps. Alors comment réaliser ce nouvel ‘investissement’ dans le corps ? Chacun doit trouver sa réponse. Je dois aller vers quelque chose qui va me donner une danse intérieure. Toute ma vie j’ai été un grand rebelle et j’en suis arrivé à la conclusion que tant qu’on ne peut pas investir ainsi, le corps ne sera pas heureux. Je respecte la beauté du corps, le sourire du corps ; quelle que soit la religion, ce n’est pas un problème. Nous avons besoin d’un support corporel de représentation de la présence (Jésus, Bouddha…) et de même, la communication entre maître et élève passe au niveau du corps. Ma religion c’est celle du corps, pour trouver le bonheur des corps sans interférence du mental. Energie qui a été gaspillée et que je vous propose de restaurer, qui est une énergie de l’amour, quelle que soit la situation.

La question pour chacun sera : comment je peux trouver mon bonheur, pour ne plus être dépendant. Comment transformer le sexe en amour, l’agression en tolérance, la possession en non attachement. Est-ce qu’il y a paix, amour, harmonie dans mon corps ? Et comment le savoir ? Quand on a goûté le miel, on en connaît le goût ; quand il y a un besoin, il y a une réponse. L’amour ne peut pas être possédé, c’est quelque chose à partager. Plus on en donne, plus on devient un océan d’amour. C’est un processus de filtration que nous allons effectuer pour ne garder qu’amour, légèreté, vide, afin de trouver le contact en nous pour laisser l’amour couler librement. La spiritualité n’est pas une fin en soi mais un moyen; nous avons cette énergie, il reste à l’enflammer. Cela aura lieu en s’en remettant totalement à une relation de l’intérieur. Chacun a le droit de devenir un être spirituel.